Non classé

La gamification pour améliorer ses facultés d’apprentissage en jouant

Nombreux sont les enfants “accros” aux jeux vidéo. Au grand dam de leurs enseignants et de leurs parents. Pourtant, passer des heures entières à essayer de surmonter un obstacle peut être fascinant à observer, surtout lorsqu’il s’agit d’une compétition entre plusieurs joueurs.

C’est à ce phénomène que se sont intéressés de nombreux experts, qui en ont conclu qu’il est possible d’inciter notre cerveau à retenir plus facilement et rapidement de nouvelles informations, grâce au principe de la gamification. 

Comment apprendre grâce à la gamification

Apprendre grâce à la gamification ou l’effet “Super Mario”

Comme on peut le découvrir dans le Ted Talk “The Super Mario Effect”, des recherches ont été effectuées sur la façon dont nous apprenons. Selon une expérience décrite dans cette conférence, les participants ont appris davantage lorsqu’ils n’étaient pas pénalisés et ont estimé qu’ils avaient suffisamment de temps pour se concentrer sur l’objectif à atteindre afin de réussir. 

Mark Rober prend l’exemple du célèbre jeu en ligne Fortnite, en demandant à son audience  combien de fois la «tempête» les a-t-elle attrapés avant de déterminer le temps dont ils avaient réellement besoin pour se mettre en sécurité ? Mais le même principe peut être appliqué à de nombreux autres sites de jeux en ligne, sites eux-mêmes gamifiés, tout comme certains des jeux proposés, tels que les machines à sous virtuelles, par exemple.  

En se concentrant sur l’objectif de «gagner», le joueur peut apprendre de ses erreurs précédentes. De plus, il ne se sera probablement pas inquiété de ces erreurs passées, car il restera concentré sur la victoire.

La clé est de se concentrer sur l’objectif

L’astuce pour en apprendre davantage et avoir plus de succès dans ses études serait donc de trouver la bonne façon de cadrer le processus d’apprentissage.

Mark Rober propose donc aux spécialistes de l’enseignement d’inciter le cerveau de leurs élèves à faire la même chose. Il est en effet possible d’appliquer certains des mêmes principes d’apprentissage via le jeu afin d’atteindre également des objectifs réels.  

En appliquant une dimension de plaisir à l’apprentissage, il est possible de créer la même sensation que celle que ressentent les enfants en jouant. Gagner est amusant même si cela signifie que l’on doive subir quelques ou plusieurs centaines de tentatives pour relever un défi. En appliquant les mêmes comportements axés sur les objectifs à des tâches scolaires, professionnelles ou à d’autres défis de la vie, on peut constater que notre capacité à nous concentrer sur ce que nous devons apprendre sera plus grande, et remplacera notre peur de l’échec. 

Les écoles appliquent déjà le principe de gamification à l’apprentissage scolaire

De nos jours, les écoles savent très bien que les enfants se préoccupent plus des jeux vidéo (et plus tard, lorsqu’ils seront majeurs, des jeux de casino, qui allient le divertissement et la possibilité de gagner de l’argent réel) que de leurs devoirs. 

C’est pourquoi de nombreux enseignants introduisent un élément de jeu dans leurs salles de classe via divers médias numériques. Parfois, il s’agit d’un élément temporel :  les élèves doivent terminer un nombre donné de problèmes de mathématiques dans un certain laps de temps pour passer au niveau suivant. Il s’agit parfois d’un jeu d’orthographe ou de mémoire. Le fait est que notre cerveau réagit bien aux jeux. Lorsque nous sommes capables de combiner apprentissage et gamification, le résultat est souvent une expérience d’apprentissage plus agréable.

Une autre application de ce principe est parfois simplement de repenser les processus d’apprentissage de manière à ne pas insister autant sur la notion d’échec. Mais plutôt à reformuler les objectifs sur ce que l’élève peut accomplir, ou gagner en réussissant un exercice.  

Gamification et apprentissage à l’âge adulte

La gamification a également été utilisée pour améliorer les compétences des adultes au travail, et rendre leurs tâches professionnelles plus amusantes et épanouissantes. C’est une démarche d’autant plus intéressante puisqu’elle permet de déplacer le curseur sur le résultat final, et non sur les obstacles qui peuvent se trouver sur notre chemin. 

Dans la même conférence, l’orateur évoque son fils et la manière dont il a appris à marcher, en tombant de nombreuses fois, jusqu’à réussir à tenir debout. Il explique que, bien que tomber au sol soit certainement douloureux, ce dernier ne s’est pas concentré sur ces revers, mais sur la récompense à la clé (pouvoir marcher pour explorer les moindres recoins de la maison). Selon Mark Rober, la clé est donc d’appliquer à toutes les situations d’apprentissage cette leçon de vie : le tout est de rester concentré sur son objectif. 

L’effet Super Mario présente des leçons éclairantes sur la façon dont nous apprenons le mieux. Inciter notre cerveau à apprendre grâce à la gamification n’est pas une tendance de plus : il existe un ensemble de preuves qui suggèrent que cela fonctionne. Lorsque l’on décide de se concentrer sur l’objectif et de refuser de s’enliser dans l’échec – refuser d’en être gêné ou découragé dans sa tâche – on découvre en effet que l’apprentissage est bien plus simple et que notre taux de réussite grimpe en flèche ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.